Pulsations, mieux vaut être prévenu !

imagesCA5MLTPSJe regrette de ne pas avoir été prévenue. Si j’avais su, je me serais un peu documentée sur cet ouvrage avant de le lire, ce qui m’aurait certainement évité de passer à côté de l’essentiel. J’ai longtemps cherché à établir un lien entre les personnages des chapitres successifs. Ce n’est qu’en comprenant qu’il n’y en avait pas, qu’il s’agissait bel et bien d’un recueil de nouvelles, que j’ai commencé à apprécier ma lecture. Un peu trop tard malheureusement… Lire la suite

Publicités

La vie est un arc-en-ciel, le petit bonbon rose !

imagesIl y a des jours comme ça où l’on a besoin de réconfort, alors on trébuche sur un bouquin tout rose et on se dit « pourquoi pas ? ». Je l’avais découvert dans la PAL d’été 2013 d’une bloggueuse et ça faisait un bail que cet arc-en-ciel me faisait de l’oeil. Bref, l’intérêt n’est pas tant dans le comment ni le pourquoi, mais dans le « alors alors ! Verdict ? ». Sans grande surprise : aussi léger et coloré que son titre et sa couverture ! Disons simplement que si vous avez besoin de décompresser et de lire quelque chose de simple et mignonnet, ce livre est pour vous ! Fans de comédies romantiques, n’hésitez plus ! Venez donc voir ce qui se trouve au bout de l’arc-en-ciel… Lire la suite

Esprit d’hiver, hypnotique…!

esprit d'hiverEn déménageant le blog, j’ai retrouvé cette chronique qui fait souffler un vent de nostalgie sur les étagères de ma bibliothèque ! J’en profite alors pour vous faire (re)découvrir ce roman de la rentrée littéraire 2013. Coup de coeur.

Dès les premières pages, j’ai su que ce roman ferait partie de ceux que je lis en apnée, osant à peine respirer de peur de rompre le charme. Avec Esprit d’hiver, Laura Kasischke nous invite dans un huis clos  inquiétant tout juste bercé par le bruit étouffé des flocons de décembre, Lire la suite

Oona et Salinger, LE Beigbeder à ne pas manquer !

BeigbederMa dernière – et unique – expérience de Beigbeder remontait à mes 20 ans avec le désormais célèbre 99 Francs qui m’avait à l’époque laissée de marbre… Chat échaudé craint l’eau froide comme dit l’adage, je n’avais encore jamais éprouvé la curiosité de retenter l’expérience. Puis Marlène m’a offert un pur instant de bonheur littéraire… Marlène m’a offert Oona et Salinger. La magie de Beigbeder a opéré et m’a transportée dans une Amérique des années 40 où les starlettes côtoient les stars du cinéma muet, où nos artistes d’aujourd’hui ignorent encore la gloire, où la jeunesse dorée de New York part combattre dans les tranchées. Lire la suite

Le Livre des Baltimore : voyage nostalgique

Le livre des BaltimoreQue je suis heureuse de vous retrouver, amis bouquineurs !!! Lovée dans mon canapé tout neuf et réchauffée par mon doux plaid tricoté, c’est avec plaisir que je reprends ma plume engourdie et rouillée (!) pour vous parler du dernier roman de Joël Dicker. Après La Vérité sur l’Affaire Harry Québert que j’avais dévoré avec gourmandise, Le Livre des Baltimore n’a quant à lui pas su calmer ma faim. Ce roman familial aux accents parfois trop naïfs m’a certes touchée mais… c’est tout. Meilleur selon moi dans la peau de l’écrivain-enquêteur que dans celle de l’écrivain nostalgique, Dicker conserve toutefois sa signature : un style simple et tendre qui, j’en suis sûre, comblera ses fans Lire la suite

La gifle, bien moins retentissante que prévu !

la gifleA trop attendre quelque chose, on en est parfois déçu… C’est malheureusement ce qu’il m’est arrivé avec La gifle de Christos Tsiolkas. La couverture 10/18, le résumé, les critiques… tout dans ce roman promettait un instant lecture savoureux ! Et puis non, finalement, ça n’a pas collé. Quelle déception ! Je m’étais imaginé le coup de coeur de l’année mais je n’ai trouvé qu’un roman un peu longuet à côté duquel je suis passée sans vraiment m’arrêter. Pourtant encensé par de nombreux lecteurs, ce roman m’a laissée de marbre. J’ai même parfois frôlé l’exaspération…! Lire la suite

L’île des oubliés, un appel au voyage

Lile-des-oubliesSi mes mots étaient comptés, je dirais que ce roman est un appel au voyage, ni plus ni moins. Un voyage dans le temps, dans l’histoire de toute une famille, un voyage au-delà de la Méditerranée, sur l’île de Crète et plus loin encore, sur l’île de Spinalonga. Sous couvert d’une plume tendre et colorée, Victoria Hislop nous narre l’histoire dramatique d’une famille touchée par la lèpre, maladie ancestrale et effrayante qui véhicula des siècles durant toutes sortes de croyances plus ou moins erronées qui conduisirent ses porteurs à l’exclusion la plus totale. Entre fiction et réalité, L’île des oubliés est un hymne à la tolérance et à l’amour. Lire la suite