Pulsations, mieux vaut être prévenu !

imagesCA5MLTPSJe regrette de ne pas avoir été prévenue. Si j’avais su, je me serais un peu documentée sur cet ouvrage avant de le lire, ce qui m’aurait certainement évité de passer à côté de l’essentiel. J’ai longtemps cherché à établir un lien entre les personnages des chapitres successifs. Ce n’est qu’en comprenant qu’il n’y en avait pas, qu’il s’agissait bel et bien d’un recueil de nouvelles, que j’ai commencé à apprécier ma lecture. Un peu trop tard malheureusement… Lire la suite

Publicités

Esprit d’hiver, hypnotique…!

esprit d'hiverEn déménageant le blog, j’ai retrouvé cette chronique qui fait souffler un vent de nostalgie sur les étagères de ma bibliothèque ! J’en profite alors pour vous faire (re)découvrir ce roman de la rentrée littéraire 2013. Coup de coeur.

Dès les premières pages, j’ai su que ce roman ferait partie de ceux que je lis en apnée, osant à peine respirer de peur de rompre le charme. Avec Esprit d’hiver, Laura Kasischke nous invite dans un huis clos  inquiétant tout juste bercé par le bruit étouffé des flocons de décembre, Lire la suite

Oona et Salinger, LE Beigbeder à ne pas manquer !

BeigbederMa dernière – et unique – expérience de Beigbeder remontait à mes 20 ans avec le désormais célèbre 99 Francs qui m’avait à l’époque laissée de marbre… Chat échaudé craint l’eau froide comme dit l’adage, je n’avais encore jamais éprouvé la curiosité de retenter l’expérience. Puis Marlène m’a offert un pur instant de bonheur littéraire… Marlène m’a offert Oona et Salinger. La magie de Beigbeder a opéré et m’a transportée dans une Amérique des années 40 où les starlettes côtoient les stars du cinéma muet, où nos artistes d’aujourd’hui ignorent encore la gloire, où la jeunesse dorée de New York part combattre dans les tranchées. Lire la suite

L’île des oubliés, un appel au voyage

Lile-des-oubliesSi mes mots étaient comptés, je dirais que ce roman est un appel au voyage, ni plus ni moins. Un voyage dans le temps, dans l’histoire de toute une famille, un voyage au-delà de la Méditerranée, sur l’île de Crète et plus loin encore, sur l’île de Spinalonga. Sous couvert d’une plume tendre et colorée, Victoria Hislop nous narre l’histoire dramatique d’une famille touchée par la lèpre, maladie ancestrale et effrayante qui véhicula des siècles durant toutes sortes de croyances plus ou moins erronées qui conduisirent ses porteurs à l’exclusion la plus totale. Entre fiction et réalité, L’île des oubliés est un hymne à la tolérance et à l’amour. Lire la suite

Certaines n’avaient jamais vu la mer : murmure d’outre tombe…

certaines n'avaient jamais vu la mer 1018Auteure américaine d’origine japonaise, Julie Otsuka nous livre dans ce cours roman le terrible voyage pour l’Amérique de ces femmes japonaises du début du XXème siècle, promises à des maris qu’elles ne connaissent qu’à travers les clichés jaunis qu’ils leur ont envoyés. Eperdues de liberté et persuadées de fuir une destinée de soumission et de labeur qui aurait été la leur en terres japonaises, elles ignorent encore, sur ce bateau qui scinde l’océan en deux, que le pire reste à venir. L’auteure redonne vie à ces héroïnes bafouées, exploitées puis oubliées et réveille le souvenir douloureux de l’émigration japonaise d’avant-guerre vers les Etats-Unis. Lire la suite

Zweig, i love you !

vingt-quatre-heures-de-la-vie-d-une-femme-97112-250-400Décidément, Stefan Zweig se plaît à faire parler la gente féminine et à mon avis, il exécute cet exercice à la perfection ! Il nous rend merveilleusement hommage à travers le portrait de femmes souvent complexes et passionnées. Cette deuxième lecture de Zweig a confirmé mon enthousiasme pour cet auteur à la plume incisive, troublante et authentique. J’ai retenu mon souffle pendant 187 pages et j’ai enfin osé respirer une fois seulement le livre refermé. Attention, coup de cœur ! Lire la suite

Elle s’appelait Sarah, une belle surprise !

992963_325236044273750_1790861787_nJe dois l’avouer, j’ai attaqué ce livre avec quelques a priori. J’étais plutôt sceptique quant à la possibilité de rendre cette histoire originale, car écrite sur un sujet maintes fois traité. Je craignais que l’on m’abreuve de scènes effroyables au fil des pages, je craignais d’avoir affaire à un livre voyeuriste où chaque détail des atrocités commises m’auraient été décrites dans les moindres détails.

Lire la suite