Oona et Salinger, LE Beigbeder à ne pas manquer !

BeigbederMa dernière – et unique – expérience de Beigbeder remontait à mes 20 ans avec le désormais célèbre 99 Francs qui m’avait à l’époque laissée de marbre… Chat échaudé craint l’eau froide comme dit l’adage, je n’avais encore jamais éprouvé la curiosité de retenter l’expérience. Puis Marlène m’a offert un pur instant de bonheur littéraire… Marlène m’a offert Oona et Salinger. La magie de Beigbeder a opéré et m’a transportée dans une Amérique des années 40 où les starlettes côtoient les stars du cinéma muet, où nos artistes d’aujourd’hui ignorent encore la gloire, où la jeunesse dorée de New York part combattre dans les tranchées. Lire la suite

Zweig, i love you !

vingt-quatre-heures-de-la-vie-d-une-femme-97112-250-400Décidément, Stefan Zweig se plaît à faire parler la gente féminine et à mon avis, il exécute cet exercice à la perfection ! Il nous rend merveilleusement hommage à travers le portrait de femmes souvent complexes et passionnées. Cette deuxième lecture de Zweig a confirmé mon enthousiasme pour cet auteur à la plume incisive, troublante et authentique. J’ai retenu mon souffle pendant 187 pages et j’ai enfin osé respirer une fois seulement le livre refermé. Attention, coup de cœur ! Lire la suite

La couleur des sentiments, on adore !

la-couleur-des-sentiments-193x300

Un livre sans fausses notes selon moi ! Direction l’étagère d’honneur de ma bibliothèque, celui-ci aussi ! Un Instant Lecture doux, drôle et émouvant. Voyage dans l’Amérique puritaine et ségrégationniste des années 1960, où les lois Jim Crow font autorité :

« Il est illégal pour une personne de race blanche d’épouser une personne de race noire (…). Aucun coiffeur de race noire ne peut coiffer des filles ou des femmes de race blanche (…). Les livres ne doivent pas être échangés entre écoles blanches et écoles noires mais continuer à servir à la race qui les a utilisés en premier (…)« .

Lire la suite